▶ Subroger une hypothèque ou ne pas la subroger?: Quand est-elle rentable?

Par définition, subroger une hypothèque signifie substituer une personne à cette obligation. Cette personne peut être le créancier, mais aussi le débiteur. Autrement dit, lorsque nous parlons de subrogation, nous pouvons faire référence à la fois au changement d’hypothèque bancaire et au changement de titulaire d’hypothèque.

Obtenez la meilleure hypothèque

Des deux types de subrogation effectués par ceux qui ont contracté une hypothèque, la plus courante est la première, bien que la seconde devienne importante lorsque l’on parle d’acheter un appartement avec une hypothèque en cours. Dans l’article d’aujourd’hui, nous découvrirons les secrets des deux opérations et nous apprendrons à déterminer quand il est rentable ou non de subroger une hypothèque.

Qu’est-ce qu’une subrogation de créancier?

La subrogation du créancier est le plus commun de tous. Il s’agit d’une transaction financière dans laquelle le titulaire d’un prêt hypothécaire changera son hypothèque d’une banque à l’autre.

Ceux qui effectuent ce type d’opération poursuivent des améliorations allant du paiement de taux d’intérêt plus bas à l’évitement de clauses abusives continuer à négocier des liens. Vous pouvez même passer d’un taux fixe à un prêt hypothécaire variable et vice versa, ou modifier vos conditions de paiement.

Qu’est-ce qu’une subrogation du débiteur?

Bien qu’il soit moins courant, ce type d’opération peut nous faire économiser des frais hypothécaires occasionnels. À cette occasion, Subroger une hypothèque signifie changer de payeur. C’est une chose très courante lorsque un appartement est vendu avec une hypothèque en cours.

Dans ces cas, le vendeur aura deux options: annuler votre prêt et le régler avec l’argent de la vente, ou subroger. Si vous décidez de subroger une hypothèque, le vendeur économisera sur les frais d’annulation et l’acheteur la commission pour l’ouverture d’un nouveau prêt hypothécaire. Dans l’affirmative, le prix de vente final serait déduit du capital restant dû.

Comment subroger une hypothèque?

Nous savons désormais différencier les deux types de subrogation. Voyons donc ce qu’il faut pour prendre le relais dans chaque cas.

Subrogation du créancier

Pour pouvoir subroger une hypothèque la première chose dont nous avons besoin est une offre d’une autre entité ferme. Autrement dit, si nous voulons changer de banque, nous devons d’abord chercher, comparer différentes offres. Tout cela pour finir par trouver une entité qui nous accepte comme clients et améliore les conditions hypothécaires.

Après avoir obtenu une offre ferme de la nouvelle entité, nous devons la soumettre à notre banque. Ils auront jusqu’à 15 pour soumettre une contre-offre qui correspond ou l’améliore. Après avoir reçu la contre-offre et conformément à la loi hypothécaire, nous serons nosotros qui décidera enfin de changer de banque ou de rester avec la nôtre.

comment subroger hypothèque housfy

Subrogation de l’hypothèque d’un débiteur

Dans ce cas, la subrogation d’une hypothèque ne dépend plus du client. C’est la banque qui, après avoir analysé le profil du nouveau débiteur, décidera d’accepter ou non la subrogation hypothécaire. Pour ce faire, il analyse le nouveau débiteur comme s’il s’agissait d’un nouveau client. Si vous n’avez pas de délinquance et que votre capacité d’épargne est élevée et que votre dette est faible, il n’y aura aucun problème de subrogation.

Quand subroger une hypothèque?

Avant de subroger une hypothèque, il est nécessaire d’analyser s’il est rentable ou non de le faire. Pour cela, il est nécessaire analyser les coûts impliqués dans cette opération pour pouvoir le comparer avec les avantages de cela. Analysons donc les coûts que peut entraîner la subrogation et qui doit y faire face:

  • Commission de subrogation: Les contrats hypothécaires comprennent souvent une commission de subrogation hypothécaire. Cela signifie que nous devrons payer un pourcentage du capital de substitution qui variera en fonction de chaque contrat sera amorti avec la rétrogradation qu’ils cesseront de payer.
  • Évaluation de la maison: La subrogation impliquera une nouvelle étude des risques et pour cela, il sera nécessaire de faire une évaluation et dans certains cas, il sera seulement nécessaire de faire une mise à jour de l’évaluation afin qu’elle soit moins chère que l’évaluation initiale.

Si nous faisons une subrogation de créancier, nous aurons regardez combien nous économisons annuellement avec la nouvelle hypothèque et voyez les coûts impliqués dans la subrogation d’une hypothèque. Si nous économisons sur les dépenses à long terme avec ce que nous économisons, cela vaudra la peine de le faire.

Dans le cas où la subrogation est du débiteur, le nouvel acheteur devra regardez s’il vaut la peine de continuer avec les mêmes conditions ou cherchez une nouvelle hypothèque. Si une nouvelle hypothèque est plus rentable, mais que le vendeur souhaite subroger, vous pouvez en profiter pour négocier une réduction du prix de vente.

La décision finale de décider de subroger l’hypothèque

Dans le secteur financier, rien n’est facile. Il est aussi difficile de trouver une nouvelle offre hypothécaire qui convient à vos besoins que de calculer les avantages qu’une nouvelle hypothèque peut vous apporter par rapport à une autre. Pour ça, si vous songez à subroger une hypothèque, laissez tout entre les mains des meilleurs professionnels. Notre équipe de conseillers financiers est prête à résoudre tous vos doutes et à trouver l’hypothèque dont vous avez besoin.

Améliorez vos conditions hypothécaires maintenant

Si vous le trouvez intéressant, partagez-le! 👍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *